30° Degrés Magazine - Explosion de couleurs

Explosion de couleurs
à Mauvoisin et Emosson

Texte: 30° Degrés Magazine: Laurent Grabet | Photo: David Carlier | Parution: mai 2018

Le photographe de montagne David Carlier est fasciné par l’eau en général et par celle de nos lacs de barrage en particulier. Focus photographique sur deux des plus beaux, en Valais : Emosson et Mauvoisin, où les possibilités d’excursions sont nombreuses.

On savait David Carlier envoûté par la montagne et l’élément minéral qui la compose. Mais le célèbre photographe outdoor suisse l’est presque autant par l’eau. Déjà, en 2015, dans son très beau documentaire « 13 faces du Valais », cette molécule porteuse de vie jouait le rôle de fil conducteur. « L’eau est omniprésente dans nos Alpes. Sous forme de neiges éternelles et de glaciers en haute altitude et sous forme liquide dans les torrents, les bisses et les lacs de barrage, auxquels j’ai consacré ce reportage photo… »
David aime venir se ressourcer auprès de ces plans d’eau et les immortaliser. Marin à ses heures, le photographe a toujours été fasciné par la puissance protéiforme d’H2O. Avec l’enthousiasme joyeux qui le caractérise, le quadragénaire ne cesse de louer sa profusion dans notre pays – une rareté, dans ce monde où elle est de plus en plus rare et précieuse. «Trop de gens considèrent l’eau comme une évidence et se comportent comme s’ils pouvaient puiser sans limite dans l’environnement en ne se préoccupant que de leurs seuls besoins et désirs. »

Un pays château d’eau
La Suisse, « château d’eau de l’Europe » ? Nos Alpes, délimitant plusieurs lignes de partage des eaux, donnent naissance au Rhin (au lac de Toma, dans les Grisons), au Rhône (au fin fond du Haut Valais), au Tessin (Pô) et à l'Inn (Danube). Les eaux suisses voguent ainsi, par leur entremise, vers la mer du Nord, la Méditerranée, l’Adriatique et la mer Noire !
Dans ce contexte, les barrages, à la manière des glaciers, jouent un rôle d’accumulateurs et de régulateurs des débits hydrauliques. Notre pays ne compte pas moins de 45 lacs de barrages présentant un volume supérieur à 10 millions de mètres cubes. David Carlier a choisi de se focaliser ici sur deux des plus connus et des plus grands, tous deux en Valais : ceux d’Emosson et de Mauvoisin, contenant respectivement 227 et 221 millions de mètres cubes. Construits en 1925 et 1957, ils atteignent une profondeur maximale de 161 et 180 mètres.(...)

Pour lire la suite, abonnez-vous ! cliquez ici !

FacebookTwitterEmailPinterestAddthis
Fermer